L'AUTEUR DU MOIS

L’auteur du mois d’aout : Dawid

C’est bientôt la rentrée, le rythme va s’intensifier et chacun va reprendre ses habitudes. Pour bien commencer l’année scolaire, il n’y a rien de mieux qu’une bonne lecture ! Aujourd’hui, Dawid vient répondre à nos questions. Le dessinateur passé par l’atelier Pop à Tours, dessine maintenant des séries publiées chez les Editions de la gouttière ou encore chez Bamboo.

Sa prochaine bande-dessinée sort le 25 aout, il s’agit du tome 3 de SuperS, scénarisé par Frédéric Maupomé. Dans le tome 2, Mat, Lili et Benji les trois jeunes héros étaient en mauvaise posture… Ils redoutaient une enquête des services sociaux qui pourrait leur apporter bien des ennuis. Heureusement, la fratrie est unie et chacun peut compter sur l’un sur l’autre.

thumbnail_Copyright-Didier-Le-Mettour-Entretien-avec-Dawid.png

Pour commencer, aviez-vous envisagé de devenir dessinateur de bande-dessinée dans votre jeunesse ?

IMG_3680.jpgJ’ai baigné dès le plus jeune âge dans la bande dessinée avant même de savoir lire. Albums, magazines, je prenais tout ce qui me tombait sous la main et j’avais de la chance car j’avais l’embarras du choix. Dans ma famille et chez mes amis, il y a toujours eu de la bd qui traînait un peu chez tout le monde. Au fil des lectures, j’ai commencé à faire en parallèle mes premières bandes dessinées à l’âge de 7-8 ans puis j’ai continué tout au long de ma scolarité. À cet âge là, je ne crois pas qu’on n’imagine forcément que c’est un métier d’autant qu’on ne rencontrait jamais d’auteurs « en vrai ». J’ai continué à en faire longtemps puis j’ai un peu laissé de côté l’idée d’en faire mon métier mais finalement la passion m’a rattrapée et les encouragements de certaines personnes m’ont aidé à m’investir pleinement dans cette activité.

Dans « Supers », vous réalisez le dessin et les couleurs, quelles sont vos techniques de travail ?

Classiquement, après avoir lu le scénario de Frédéric, je fais un premier découpage rapide de l’album puis un story-board (découpage dessiné, sorte de brouillon de la bande dessinée sur lequel je place aussi les bulles avec les textes). Une fois que cette étape est validée par Frédéric et l’éditeur, je passe aux crayonnés. Je travaille en traditionnel sur papier. Je scanne ensuite mes crayonnés et je réajuste certaines choses avec Photoshop. J’imprime sur du papier de bonne qualité et j’encre mes pages au feutre à dessin. Je rajoute au pinceau un lavis de gris pour rajouter des ombres, du volume puis je scanne ma page en noir et blanc. Je termine en colorisant à l’ordinateur avec une tablette graphique et à l’aide de Photoshop toujours.

IMG_3677

Comment se déroule la collaboration avec Frédéric Maupomé (ci-dessous), le scénariste ?

Photo_26967.jpgJe travaille beaucoup avec Frédéric à l’étape du story-board. En général, je lui fournis une ou plusieurs séquences à la fois et nous réajustons certains éléments : ajout ou suppression de cases pour veiller au rythme et à un bon déroulé de la narration, correction de dialogues (Frédéric rectifie souvent des dialogues jusqu’à la fin du travail avant même que ça parte à l’impression). Ensuite, lorsque je passe aux étapes de crayonné, encrage et couleur, je lui soumets aussi au fur et à mesure mais à ce moment là, notre collaboration est moins active et décisive (il s’occupe déjà d’écrire le tome suivant en général !).

En quoi Mat, Benji et Lili évoluent dans cette nouvelle aventure ?

Supers-Dawid-Maupomé-une.jpgNous avions laissé nos trois enfants en mauvaise posture à la fin du tome 2 et on ne peut pas dire que ça va s’arranger vraiment dans ce troisième épisode. Heureusement qu’ils croisent de bonnes âmes pour les aider et un inspecteur qui n’a pas l’air d’être un mauvais bougre. À vrai dire, leur préoccupation immédiate ne va plus être de « jouer » aux super-héros mais de se faire oublier… Mat continue de veiller sur la fratrie et de remplir le rôle du parent de substitution mais on sent bien que ça lui pèse et puis il y a Jeanne aussi, son amoureuse avec qui il aimerait bien passer plus de temps en toute liberté comme un garçon normal de son âge. Dans la déroute, les trois enfants restent plus solidaires que jamais mais les pauvres ne sont près d’être sortis de leur pétrin (Frédéric est bien décidé à leur en faire voir de toutes les couleurs !).

 

L’histoire de ces jeunes enfants est-elle totalement inventée, ou bien vous êtes vous inspiré d’un souvenir ou d’une oeuvre pour la créer avec le scénariste ?

IMG_3682.jpgÀ ma connaissance, Frédéric, même s’il est un fervent lecteur de science-fiction, l’a totalement inventée. À la réflexion, il s’est surtout rendu compte que le thème de l’absence des parents et la solitude des enfants traverse beaucoup de ses livres que ce soit ses premiers albums jeunesse ou ses BD plus récentes (comme « Sixtine » qui sortira également aux Editions de la Gouttière avec Aude Soleihac au dessin cette fois-ci). Pour ma part, je me contente de travailler sur la partie graphique en imaginant le design des personnages, leur cadre de vie, etc. Ceci dit, en discutant entre nous, il m’arrive de lui proposer parfois quelques pistes ou idées mais globalement, c’est lui le maître du récit et c’est très bien comme ça !

Qu’est ce qui vous tient à coeur dans cette série ?

IMG_3684.jpgDès le départ, notre envie était de faire un « comics franco-belge » en empruntant des codes du comics (format, nombre d’images par planche) mais en le mettant au service d’une histoire et d’une narration différente. Finalement, ni l’un ni l’autre ne sommes très clients d’histoires de super-héros. Même si le thème nous plaît, nous voulions avant tout raconter une histoire de jeunes super-héros mais sans en faire pour autant une bd d’action avec des bagarres toutes les dix pages. Evidemment, il y a de l’aventure mais c’est avant tout une histoire humaine, intime et c’est cet aspect qui nous le tient le plus à coeur.

Vous réalisez des bandes-dessinées pour les jeunes, auriez vous envie de vous lancer dans un travail destiné à un public plus âgé pour varier vote style graphique ?

Oui, je travaille mon dessin en ce sens, j’essaye d’explorer de nouvelles voies. Je viens aussi de terminer l’écriture d’un scénario tout public. Maintenant, il faut que je dégage du temps pour concrétiser tout ça et avancer dans cette direction.

Aviez-vous des restrictions de la part de votre maison d’édition ?

Non pas vraiment si ce n’est que nous devons nous adresser en priorité à un public jeunesse puisque c’est l’ADN de la Gouttière qui s’est spécialisé en éditeur de BD jeunesse exclusivement. la-gouttiere.pngEn revanche, l’éditeur suit attentivement le déroulement de notre travail et y apporte un vrai regard critique (le travail normal que l’on attend de la part d’une maison d’édition) et c’est un vrai plaisir de collaborer avec toute l’équipe de la Gouttière. En tant qu’auteurs, nous avons aussi l’impression de participer à une belle aventure éditoriale, nous sommes très attachés à cette maison qui fait un travail formidable depuis le début !

Pour finir, la série Supers prévoit-elle de prochains tomes ?

Après avoir envisagé une tétralogie, l’histoire se déroulera finalement en 5 tomes car même si toute la trame est écrite par Frédéric depuis le début, nous avons jugé nécessaire – au vu du développement de l’histoire – de rajouter un tome supplémentaire et je me réjouis de prolonger le plaisir de faire vivre nos trois petits gamins. Le tome 3 sera donc un tome charnière, disons, quant au tome 4, il est écrit et dialogué, je planche donc déjà sur le story-board pour une sortie prévue dans un an en 2018 !

Merci à Dawid d’avoir répondu aux questions de BAB ! Vous pouvez retrouver le tome 3 de SuperS dans toutes les bonnes libraires à partir du 25 aout, alors n’hésitez pas, c’est une formidable aventure qui ravira petits et grands. Vous pouvez suivre les aventures des trois héros en cliquant ici, vous serez redirigé vers la page Facebook de la bande-dessinée ! En attendant voici quelques planches et étapes exclusives par lesquelles Dawid est passé pour dessiner l’aventure…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’auteur du mois d’aout : Dawid »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s